03/11/2016

En déplacement au Mali en octobre, une délégation de la Fondation a été accueillie par la Ministre dans ses bureaux.

La rencontre a notamment été l’occasion d’évoquer la lutte contre la drépanocytose dans le pays.

Au cours de cette rencontre, la Ministre a rappelé que « la lutte contre la drépanocytose est une priorité des autorités maliennes, dans le cadre du plan stratégique national de lutte contre les maladies non transmissibles ». Elle a également insisté sur la nécessité d’intégrer aux réflexions les dimensions de recherche et de formation pour améliorer la qualité de la prise en charge et la connaissance de la maladie.

Le Centre de Recherche et de Lutte contre la Drépanocytose (CRLD) mis en place par la Fondation Pierre Fabre en janvier 2010 s’inscrit dans cette stratégie. Issu d’un vaste partenariat public-privé, il compte aujourd’hui une cohorte de près de 7 000 patients et emploie 69 collaborateurs, dont 40 personnels de santé.  Le CRLD est un centre de référence dont le modèle économique est unique en Afrique. Il repose sur un accès équitable aux soins grâce à un système de forfait incluant la consultation de suivi et la délivrance de la thérapeutique adaptée. Les soins sont gratuits pour les personnes indigentes. L’ensemble du protocole de soin est intégré avec : un laboratoire où sont effectués les prélèvements et les analyses de sang des patients, des salles de consultations, des boxes d’hospitalisation (adultes et enfants), une pharmacie et une salle de rééducation fonctionnelle.

En avril dernier, Mme Marie-Madeleine Togo avait inauguré le Centre de prise en charge de la drépanocytose de l’hôpital régional de Kayes, à 600 km de Bamako, également financé par la Fondation Pierre Fabre avec la maitrise d’ouvrage du CRLD. Elle s’était félicitée de cette démarche qui amène le soin au plus près des malades et avait encouragé la duplication de ce modèle de prise en charge délocalisée.

Le CRLD de Bamako se veut également un centre d’excellence en matière de recherche et de formation. En 2014, un Diplôme Universitaire (DU) Drépanocytose a été ouvert au personnel de santé du Mali et de la sous-région. Ces activités seront maintenues et renforcées au cours des années à venir, dans le cadre d’une nouvelle convention de partenariat actuellement en discussion entre la Fondation Pierre Fabre et la direction du CRLD.
 

De gauche à droite : Pr. Dapa Diallo, Directeur général du CRLD, Dr. Aldiouma Guindo, Directeur adjoint du CRLD, Béatrice Garrette, Directrice générale de la Fondation, Marie-Madeleine Togo, Ministre de la Santé et de l’Hygiène Publique du Mali, Dr. Jean-Paul Caubère, Directeur scientifique de la Fondation, Véronique Teyssié, Responsable Programmes de la Fondation, Jacques Godfrain, Trésorier de la Fondation, ancien ministre de la Coopération, Estéphanie Diakité, CRLD.

 

A l’occasion de ce déplacement, la Fondation Pierre Fabre a réalisé un bilan d’étape de deux projets ambitieux menés avec le Centre National d’Appui à la lutte contre la Maladie (CNAM, ancien Institut Marchoux) :

  • Une étude de faisabilité et de qualité du diagnostic à distance (par ordinateur ou par téléphone via une plateforme sécurisée) des cas de dermatoses compliquées, dont les premiers résultats ont été présentés par le Pr. Ousmane Faye, Chef du service Dermatologie du CNAM. Cette étude va permettre à des personnels de santé situés dans des centres périphériques au Mali de consulter l’avis de dermatologues à distance. Les premiers résultats très concluants de ce travail de recherche opérationnelle seront soumis pour publication, à des revues scientifiques, d’ici la fin de l’année.
     
  • Un programme de prévention et de prise en charge des cancers de la peau chez les personnes atteintes d’albinisme, dont les premières activités ont été présentées par Mme Lalla Aïcha Diakité, Présidente de l’association « Solidarité pour l’Insertion des Albinos au Mali » (SIAM). Une convention tripartite qui lie le CNAM, l’association SIAM et la Fondation Pierre Fabre a été signée en juillet 2016 et prévoit l’éducation et la sensibilisation des personnes atteintes d’albinisme avec un programme de prévention et de prise en charge des cancers et états précancéreux par les dermatologues du CNAM et la formation d’agents de santé dans 6 régions du Mali : Bamako, Sikasso, Kayes, Yélimané, Koulikoro et Ségou.

Ces 2 projets s’inscrivent dans l’axe d’intervention Dermatologie en milieu tropical de la Fondation.