02/11/2017

E-SANTÉ : la Fondation Pierre Fabre lance un appel à candidatures pour repérer et soutenir les initiatives à fort potentiel dans les pays du Sud.

Soutien aux initiatives de e-santé dans les pays du Sud

Ouvert jusqu’au 30 janvier 2018, l’appel à candidature est ouvert aux projets pilotes ou en exploitation utilisant les technologies de l’information et de la communication pour améliorer l’accès aux soins et aux médicaments de qualité dans les pays du Sud. Les porteurs de projets sont invités à soumettre leur initiative en remplissant le formulaire en ligne. Les projets retenus seront référencés dans l’Observatoire de la E-Santé dans les pays du Sud.

Via ce formulaire, les candidats auront également la possibilité de concourir aux prix de l’Observatoire De la E-Santé dans les pays du Sud qui seront décernés le 2 juillet 2018 à l’occasion de la Conférence annuelle de l’Observatoire.

En 2017, parmi les 71 initiatives recensées, 9 ont été mises à l’honneur et ont bénéficié d’un accompagnement financier et technique d’1 an par la Fondation Pierre Fabre. Découvrir les lauréats 2017.

Les enjeux de la e-santé dans les pays du Sud

Fidèle à sa mission d’améliorer l’accès aux soins et aux médicaments de qualité, la Fondation Pierre Fabre a pris la mesure des enjeux liés à l’essor des nouvelles technologies en créant en 2016 l’Observatoire de la E-Santé dans les pays du Sud. Cet observatoire a pour missions d’identifier, de documenter, de promouvoir, et d’aider à développer les initiatives e-santé qui améliorent l'accès aux soins et aux médicaments de qualité pour les populations les plus défavorisées dans les pays à ressources limitées. Il se positionne comme un référent et une passerelle pour le développement de la e-santé dans les pays du Sud. Le site www.odess.io est une base de données ouvertes qui centralise les données disponibles sur les initiatives référencées.

Actuellement, 95 % de la population mondiale est couverte par un réseau cellulaire qui compte plus de 7 milliards d'abonnements. Le taux de pénétration d’Internet est passé de 6 % en 2000 à 43 % en 2015, reliant 3,2 milliards de personnes entre elles. Cette révolution concerne aussi les pays du Sud, en particulier avec l’adoption massive du téléphone portable.

Ces nouvelles technologies offrent la possibilité de créer des outils adaptés, durables et soutenables pour améliorer la santé des populations, particulièrement dans les zones où règne une pénurie de personnel et d’infrastructures. En participant à la réduction du coût de l’accès à la santé, en fournissant aux populations des informations pour la prévention et le dépistage précoce des maladies, en contribuant à lutter contre les épidémies et en visant à améliorer la couverture vaccinale et l’accès aux médicaments de qualité, les Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sont une formidable opportunité pour la santé des populations des pays du Sud. 

 

Comment référencer son initiative e-santé dans l’Observatoire ?
Sur le site www.odess.io les porteurs de projets sont invités à remplir un formulaire pour que leur solution soit référencée sur la base de données ouverte de l’Observatoire : http://www.odess.io/proposer-une-initiative.html

Comment concourir aux prix de l’Observatoire ?
Une fois le formulaire de référencement envoyé, les porteurs de projet pourront postuler pour concourir aux prix de l’Observatoire.
Un Jury examinera les projets soumis et les lauréats seront invités à recevoir leur prix lors de la conférence du 2 juillet 2018, au siège de la Fondation (Lavaur, France).

Ils sont partenaires de l’Observatoire de la E-santé :

Agence Française de Développement
L’AFD est la banque française de développement. Publique et solidaire, elle s’engage sur des projets qui améliorent concrètement le quotidien des populations, dans les pays en développement, émergents et l’Outre-mer. Intervenant dans de nombreux secteurs - énergie, santé, biodiversité, eau, numérique, formation-, l’AFD accompagne la transition vers un monde plus sûr, plus juste et plus durable, un monde en commun. Son action s’inscrit pleinement dans le cadre des objectifs de développement durable (ODD). Présente dans 108 pays via un réseau de 85 agences, l’AFD finance, suit et accompagne aujourd’hui plus de 2500projets de développement. En 2016, l’AFD a consacré 9,4 milliards d’euros au financement de projets dans les pays en développement et en faveur des Outre-mer.

Fondation de l'Avenir
La Fondation de l’Avenir pour la recherche médicale appliquée a été créée en 1987 par la Mutualité Française. Elle est reconnue d’utilité publique depuis 1988. Portée par sa vocation d’intérêt général et son appartenance à l’économie sociale, la Fondation incarne le trait d’union entre le mouvement mutualiste et les acteurs de la santé publique. Elle participe activement, par ses actions, recommandations et ses publications, à l’amélioration de notre système de santé. Elle permet aux chercheurs de faire avancer leurs projets de recherche et de dépasser le stade du fondamental, pour le bénéfice de tous.

Agence Universitaire de la Francophonie
Association internationale créée il y a plus de 50 ans, l'Agence universitaire de la Francophonie(AUF) regroupe plus de 840 universités, grandes écoles, réseaux universitaires et centres de recherche scientifique dans le monde. Coordonnatrice du plus important réseau universitaire au monde, elle accompagne les établissements universitaires dans leur dynamique de structuration, d'expansion et d'implication dans le développement. Ses équipes présentent à travers le monde, apportent suivi et conseils pour la conception et la mise en place de projet, offrent un appui technique et financier initial et un accompagnement dans la recherche de nouveaux partenaires. L'AUF construit, anime et pilote des projets multilatéraux d'envergure dans tous les champs du développement des universités et des sociétés.