L'histoire

Depuis 2002, la Fondation Pierre Fabre soutient le centre médico-social de Khaldieh, au Liban, en partenariat avec l’Ordre de Malte. L’engagement de la Fondation au Moyen-Orient est le prolongement d’une démarche personnelle de Pierre Fabre, qui avait pris l’initiative de cette aide après la guerre du Liban.

Au-delà du prolongement fidèle à l’engagement initial de M. Fabre, la Fondation Pierre Fabre a décidé d’accroître son soutien au Liban au regard de la situation actuelle dans le pays. Voisin de la Syrie, avec laquelle il partage 375  km de frontière, le Liban connaît actuellement, en raison du conflit syrien, un afflux record de réfugiés : ils étaient 1,2 million en juillet 2015 pour un pays de 4 millions d’habitants. Cette situation crée des déséquilibres notamment sanitaires. Alertée par l’Ordre de Malte, la Fondation Pierre Fabre a financé une dotation exceptionnelle destinée à l’achat de médicaments pour le centre médico-social de Kefraya, dans la région de la Bekaa.

Avec plus de 400 000 réfugiés syriens installés dans cette zone frontière, dont une grande majorité de femmes et d’enfants, l’accès à des soins de santé est devenu une urgence humanitaire.

En réponse à cette crise, la Fondation Pierre Fabre et l’Ordre de Malte au Liban s’unissent pour la création d’une unité médicale mobile qui fournit une assistance médicale aux réfugiés syriens ainsi qu’à la population locale. Le partenariat prévoit le financement de l’unité mobile (achat d’un bus, aménagement, dotation en matériel et médicaments) et de deux années de fonctionnement (financement d’une équipe médicale composée de deux médecins, une infirmière et une assistante sociale).

L’équipe de l’unité médicale mobile a commencé à travailler au printemps 2016 et devrait pouvoir assurer 1 200 consultations par mois. Ses services s’adressent non seulement aux réfugiés mais aussi aux populations libanaises, qui se trouvent parfois dans des conditions de précarité proches de celles des réfugiés. Outre les consultations et la délivrance de médicaments (gratuits pour les personnes sans ressources) les patients qui en auront besoin pourront être transférés vers le centre médical de Kefraya ou vers un hôpital de la région. De juillet à décembre 2016, plus de 5000 patients, dont 45% sont des enfants de moins de 11 ans, ont pu être pris en charge. Sur les premiers mois d'activité de l'unité médicale mobile, 7 patients sur 10 étaient des réfugiés.

Par cette démarche, la Fondation répond à l’une de ses missions statutaires : « Permettre aux populations exceptionnellement plongées dans des situations de crise d’origine politique, économique et/ou naturelle, d’accéder aux soins ».

Découvrez le reportage réalisé sur le terrain en février 2017:

 

 

Ordre de Malte au Liban
Rue City Rama, Dekwaneh
11-4286 Beyrouth – Liban
info@ordredemalteliban.org

Perspectives

Engagée pour deux ans au Liban, la Fondation Pierre Fabre souhaite poursuivre le travail de terrain mené avec l’Ordre de Malte jusqu’en 2018.

Nous avons déjà l’expérience d’une autre unité médicale mobile qui fonctionne avec succès dans le nord du pays, depuis la fin 2014. Nous pouvons donc compter sur un transfert d’expérience. Celle-ci reçoit principalement des réfugiés, mais aussi les populations libanaises hôtes qui vivent dans cette région pauvre."

Charles-Henri d'Aragon Ambassadeur de l’Ordre de Malte au Liban et Président de l’association Malte Liban