L'histoire

Avec seulement 250 pharmacies pour près de 17 millions d’habitants, Madagascar est confrontée à un déficit pharmaceutique alarmant au début des années 2000. Une situation liée à l’absence de formation dédiée depuis l’indépendance du pays en 1960, et qui freine considérablement l’accès aux médicaments ainsi que leur bon usage. Préoccupées, les autorités décident en 2005 de créer un Département de pharmacie au sein de la faculté de médecine de l’Université d’Antananarivo.

La Fondation Pierre Fabre est sollicitée dans ce contexte, aux côtés de la Fondation Mérieux. Avec l’appui de l’Université de Grenoble, elle contribue à l’élaboration d’un programme d’enseignement sur six ans. Deux premières années sont consacrées aux sciences fondamentales (chimie et biologie), les trois suivantes à la spécialisation en sciences pharmaceutiques, la dernière ouvre sur les filières officine et pharmacie hospitalière. La Fondation finance également le matériel scientifique et pédagogique, ainsi que les missions des universitaires français.

La principale ambition du Département de pharmacie est de former des professionnels du médicament, en priorité pour le secteur public. De fait, les autorités ouvrent dès 2010 plusieurs postes de pharmaciens hospitaliers. De quoi accueillir les jeunes diplômés de la première promotion en 2011. Parmi les 20 qui composaient cette promotion, 2  ont poursuivi en doctorat, soutenus financièrement par la Fondation.

La Fondation Pierre Fabre poursuit son implication au profit de la qualité de la formation, dans l’objectif de contribuer à l’amélioration des indicateurs de la Santé publique malgache.

Université d'Antananarivo
Faculté de Médecine
BP 375
ANTANANARIVO 101
MADAGASCAR
www.univ-antananarivo.mg

 

Au vu de l’insuffisance du nombre de pharmaciens, la Fondation Pierre Fabre s’est investie grandement dans l’enseignement de la pharmacie à Madagascar. C’est la première fois qu’un département dédié est mis en place à la Faculté de médecine. Deux promotions sont déjà sorties, dont les deux tiers étoffent le nombre de pharmaciens dans les hôpitaux publics de la Grande Ile. Ils ont des rôles prépondérants à jouer."

Luc Samisson Vice-doyen en charge de la pharmacie, Faculté de médecine, Université d’Antananarivo

Bilan et perspectives

Bilan

  • 2 missions d’universitaires français réalisées en 2014

  • 1 bourse de thèse en pharmacologie clinique effectuée en France en 2014 financée par la Fondation 

  • 1 formation post-doctorale en chimie effectuée en France en 2014 soutenue par la Fondation

  • 97 étudiants inscrits en PACES pharmacie pour 2014-2015

  • 6 ans plus tard, les 20 jeunes diplômés de la 1ère promotion sont accueillis à des postes de pharmaciens hospitaliers

Perspectives

En 2015, la Fondation Pierre Fabre continue d’accompagner l’Université d’Antananarivo, afin de consolider les acquis du département de pharmacie et de le rendre autonome à l’horizon 2018.

Partenaires